Éthique professionnelle

En premier lieu, par respect pour l’animal et son accompagnant humain, je n’entre en communication qu’à la demande de ce dernier. En effet, j’entre dans une relation privée entre l’animal et son gardien.

De même, je ne communique le compte rendu restitutif qu’au seul gardien pour des questions de confidentialité.

Aussi, il n’y a de ma part aucun jugement.Je m’attache à retranscrire précisément ce que me dit l’animal avec ses propres mots. j’évite ainsi toute interprétation de ma part.

Je ne garde aucun souvenir de la communication une fois que celle-ci est retranscrite sur le papier.

group of cats on a white background

Concernant les animaux perdus :
Je suis intimement convaincue que l’animal, tout comme chaque être humain s’incarne avec son libre arbitre. Il doit lui aussi vivre des expériences pour sa propre évolution.

Je ne souhaite pas interférer dans le choix de l’animal. Quand ce dernier disparaît, cela fait peut-être partie de son évolution (voire de la vôtre).

 

« Cependant, je comprends bien le besoin pour son maitre de savoir ce qu’il s’est passé »

 

Aussi, je réalise des communications avec un animal perdu pour savoir s’il est décédé ou non, s’il est blessé, ou s’il y a une raison pour laquelle il a disparu.

 

Kids stroking their lovely pet
Aller à la mise en page et cocher l’option « Les placer manuellement »